🌟 DrĂŽle de fĂȘtes ! 🌟


Etoiles lumineuses

🌟 L'annĂ©e 2021 se termine. Une drĂŽle d'annĂ©e !

🌟 Pire pour certains que pour d'autres. 

🌟 Elle nous a donnĂ© l'occasion de vivre pleinement avec nos Ă©motions et sentiments de toutes sortes : 

  • RĂ©volte et colĂšre contre nos libertĂ©s rĂ©duites, contre l'absurditĂ© des gens, contre les mesures gouvernementales, contre ce virus qui nous pourrit la vie
  • IncomprĂ©hension face Ă  gestion de la crise en individuel ou en collectif
  • Chagrin pour ceux qui partent, pour les isolĂ©s et les personnes ĂągĂ©es
  • DĂ©goĂ»t et impuissance devant les injustices, la misĂšre, la dĂ©tresse
  • Peurs pour ceux qu'on aime, de la maladie, de la mort, de perdre son emploi, de ne pas arriver Ă  finir le mois

🌟 En positif aussi nous avons vĂ©cu des Ă©motions :

  • Empathie devant les actions solidaires
  • Émerveillement devant la nature redĂ©couverte
  • Chaleur du coeur dans une vie familiale plus pleinement vĂ©cue
  • Enthousiasme dans nos potagers retrouvĂ©s

🌟 Nous avons eu l'occasion de renouer avec notre crĂ©ativitĂ© pour occuper le temps qui, pour certains d'entre nous Ă©tait offert.

🌟 Et voici la pĂ©riode des fĂȘtes, colorĂ©e comme toute cette annĂ©e, Ă©trange dans sa forme avec ces questions sans rĂ©ponses. 

🌟 L'autre jour, je me suis surprise Ă  verser quelques larmes : contrairement aux autres annĂ©es, je n'avais pas envie de rester chez moi seule avec mon mari. 

🌟 Non, j'avais envie d'aller embrasser les gens, de retrouver ma famille dans la grande fĂȘte annuelle, d'aller faire les courses dans la foule de la rue Neuve Ă  Bruxelles, d'aller au restaurant et d'inviter des amis, de passer du temps avec ma vieille maman dans sa maison de retraite. 

🌟 Tout ce que j'essaie souvent d'Ă©viter en ces fins d'annĂ©es, j'avais envie de le faire ! Et ça me rendait triste. Comme si cela n'arriverait plus jamais. Comme si le passĂ© ne me serait plus accessible, mĂȘme en mĂ©moire. 

🌟 Nostalgie triste et non doux souvenir. 

🌟 Bien sĂ»r, le Docteur Bach avait aussi rencontrĂ© ce genre de chagrin. Et la fleur qu'il avait trouvĂ©e pour y remĂ©dier c'est Honeysuckle, le chĂšvrefeuille.  

🌟 C'est une fleur que j'utilise souvent pour mes patients en deuil.  Lorsque le passĂ© est douloureux et qu'on ne sait pas (ou qu'on a peur de) s'en dĂ©tacher sereinement. 

🌟 Pendant que j'Ă©cris cet article, un reportage sur une boucherie Ă  la tĂ©lĂ©. On y interviewe la patronne. Elle est en pleurs : aprĂšs 40 ans, la boucherie va fermer.  Son mari a eu la Covid-19 et en rentrant de l'hĂŽpital, il a dĂ©cidĂ© de profiter de la vie et de fermer son entreprise.  Ils disent adieu Ă  leur ancienne vie et madame est en larmes. 

🌟 Et je suis renvoyĂ©e Ă  ma propre retraite qui a eu lieu dans le contexte du tĂ©lĂ©travail. Je n'aurai pas l'occasion de fĂȘter la fin de ma carriĂšre avec mes collĂšgues. Je n'ai pas pu leur dire au revoir et plus jamais, je n'aurai l'occasion de vivre cet Ă©vĂ©nement comme j'aurais aimĂ©.  Et j'ai senti mes yeux se mouiller. 

🌟 Je suis allĂ©e dans mon bureau, j'ai cherchĂ© le flacon de Honeysuckle et je me suis prĂ©parĂ© mon remĂšde pour traverser cette semaine de drĂŽles de festivitĂ©s. 

🌟 Et vous ? Avez-vous votre flacon de Honeysuckle ? 


Laissez un commentaire


Veuillez noter que les commentaires doivent ĂȘtre approuvĂ©s avant d'ĂȘtre affichĂ©s